Acteon démocratise l’examen 3D grâce à son X-Mind Trium

Acteon démocratise l’examen 3D grâce à son X-Mind Trium

Classé parmi les entreprises les plus avancées en matière d’innovation technologique, le groupe Bordelais Acteon a consolidé en 2016 sa position sur le marché de l’imagerie médicale. En effet, la medtech a présenté en juillet dernier son nouveau produit, le scanner « X-Mind Trium ». Pour la présentation, Acteon a choisi son site de fabrication à Milan, l’un de ses usines les plus modernes d’Europe, pour inviter les représentants de la presse, les leaders d’opinion et les commerciaux de grandes sociétés à découvrir son nouveau bijou technologique.

Un scanner pour démocratiser l’examen 3D

Depuis sa reprise en 2014 par le Fonds américain Bridgepoint, le groupe Acteon a retrouvé son rythme de croissance. Ses produits sont fabriqués sur cinq grands sites de production à savoir ceux de Bordeaux, La Ciotat, Tuttlingen, Bilbao et Milan-Varese. D’ailleurs, ce dernier site est l’un des plus préférés du groupe puisqu’il y siégeait avant un des fournisseurs historiques du groupe avant qu’il ne le rachète. A Milan dans ses hangars lumineux, la société fabrique ses appareils d’imagerie extra-orale dont son tout dernier bijou, le « X-Mind Trium ».

A travers son histoire, Acteon a toujours cherché à rendre l’examen 3D plus accessible auprès des patients. C’est ainsi que les ingénieurs du groupe ont mis au point ce scanner 3D ultra technologique en se reposant sur un système simple : l’appareil réalise une seule rotation autour de la tête et diffuse des images en 3D très détaillées et analysées par le logiciel 3D : « Acteon Imaging Suite ». Grâce à cet appareil, les dentistes peuvent accéder à une plateforme de navigation intuitive pour évaluer les résultats de l’imagerie extra-orale.

La recherche & développement chez Acteon

Le groupe Acteon réalise plusieurs avancées technologiques grâce à sa stratégie qui prône l’innovation. La directrice générale du groupe, soutient le département Recherche & Développement de la société en lui confiant 6% du budget total de la société. Pour le projet « X-Mind Trium », les ingénieurs ont investi plus de 12 millions d’euros en R&D pour réaliser ces avancées. Ils ont basé leur travail également sur « l’échelle de Hounsfield » pour arriver à introduire cette nouvelle technologie.

La stratégie gagnante du groupe français se repose en grande partie sur la recherche scientifique en vue de créer des solutions plus cliniques en faveur des patients. L’entreprise est classée comme première au monde dans les ultrasons et 7ème dans les appareils d’imagerie médicale.