Économie

Une loi imposant le bio dans les cantines en France ! Commentaires fermés sur Une loi imposant le bio dans les cantines en France !

Une loi imposant le bio dans les cantines en France !

Posted by on Jan 25, 2017 in Économie

Les responsables de la nutrition en France, se rendent compte que près de la moitié des achats de la cuisine centrale dans les cantines sont des produits régionaux et que ¼ du budget annuel est consacré au bio.

Les légumes par exemple sont principalement acquis de l’agriculture, ces chiffres ont attiré l’attention de l’Etat qui vise contrôler les provenances des produits composant les plats servis dans les cantines françaises.

Les viandes par exemple doivent être saines, sans colorants et conservateurs. Les légumes doivent être acquis auprès des agriculteurs reconnus par l’Etat et les fruits doivent être de la saison.

Depuis quelques mois, l’idée du bio à la cantine commence à avoir du succès. Lancée par le groupe de la restauration collective Elior Group et proposée par son dirigent Cyril Capliez, cette initiative est une première dans le monde entier.

« Parce que la nourriture de nos enfants nous intrigue autant et parce que nous cherchons le meilleur à nos petits bouts de chou, nous souhaitons faire des plats des cantines des repas sains et bien équilibrés élaborés essentiellement avec des ingrédients biologiques » affirme le responsable des affaires internationales et di développement d’Elior Cyril Capliez. Cette nouvelle politique avantageuse permettra aux convives qu’ils soient enfants ou moins jeunes de manger des repas sains concoctés avec des aliments venant des investisseurs respectant les règles d’élevage et des consignes de bases d’une production favorable à la biodiversité et à l’environnement.

L’agriculture biologique, une initiative bénéfique

L’agriculture bio permet de produits des aliments sains tout en respectant l’environnement, le bien-être animal et de la biodiversité.

Très avantageuse, l’agriculture biologique élimine tout usage de produits bio dégradables et chimiques et favorise l’utilisation des produits écologiques et éco responsables.

Opter pour une agriculture biologique favorise la protection de l’environnement et préserve la santé de l’homme.

76% des Français favorise l’utilisation des produits bio

Malgré qu’ils coûtent 2 fois plus chers que les produits de grandes consommations, les produits biologiques sont de plus en plus sollicités par les consommateurs français sensibles de leur santé. D’après un sondage récemment effectué par IFOP, 76% des consommateurs français optent pour l’introduction du bio dans la restauration collective en France : cantine des établissements scolaires, cantines des entreprises, restaurants gastronomiques, restaurants appartenant à des établissements touristiques comme les musées et les galeries d’art…

Learn More
La procédure de sauvegarde accélérée Commentaires fermés sur La procédure de sauvegarde accélérée

La procédure de sauvegarde accélérée

Posted by on Nov 4, 2016 in Économie

La procédure de sauvegarde accélérée, est une procédure spécifique qui concerne principalement les entreprises de grande taille. Cette procédure a le même plan d’actions que la procédure de sauvegarde classique, mais avec des délais plus courts.

Les débiteurs éligibles à une procédure de Sauvegarde accélérée

juridique-3-gimp-70-300x169

Cette procédure concerne les débiteurs, dont le nombre de salariés, dépasse 20 personnes, et dont le chiffre d’affaire dépasse les 3 millions d’euros, évalué à la clôture de l’exercice. Une autre condition se présente également, elle prévoit que le bilan total, soit supérieur à 1.5 millions d’euros.

De plus, d’autres conditions doivent être respectées pour assurer la sauvegarde accélérée. Ainsi l’entreprise, doit être engagée dans une procédure de conciliation lors de la demande d’ouverture de cette procédure. Elle doit également avoir un plan établi avec les créanciers. La cessation de paiement (le cas où le passif exigé, est supérieur à l’actif disponible) ne permet pas à l’entreprise de bénéficier de cette procédure. La procédure de sauvegarde accélérée n’est ouverte que sous la demande de l’entreprise.

Comment peut-on définir cette procédure ?

question2

Il s’agit d’une procédure préventive, qui peut sauver l’activité d’une entreprise qui subit un moment critique et instable dans l’exercice de son activité. Cette procédure doit être entamée avant de chuter dans le cas d’une cessation de paiement. Les administrateurs Judiciaires comme Philippe Jeannerot, assument leur rôle de défendeur légale des entreprises. Ils interviennent pour préparer le plan de sauvegarde et pour assister les chefs d’entreprises.

Pour la procédure accélérée, l’entreprise peut profiter d’une période d’observation plus raccourcie, et d’un plan d’action plus immédiat, ce qui lui permet de contrer les difficultés rencontrées sur le marché économique et financier. Les entreprises éligibles à cette procédure, auront alors un délai qui va de 1 à 3 mois pour remettre leur activité sur le chemin de la rentabilité et de la pérennité.
L’entreprise peut choisir un cabinet d’administration judiciaire comme le cabinet du grand spécialiste Philippe Jeannerot pour la représenter dans cette procédure.

 Les effets ?

Le tribunal de commerce, valide le plan que les créanciers ont proposé lors de la procédure de conciliation. La sauvegarde accélérée n’est effective que pour les créanciers antérieurs au jugement d’ouverture de la procédure, à l’exception des salariés et des créanciers alimentaires.

Sauvegarde financière accélérée (SFA)

20131128065452-7dd715733a21652da3761d37a287e7b4

Une autre forme de la procédure accélérée est la sauvegarde financière accélérée qui s’intéresse uniquement aux créanciers financier de la société comme les banques et les établissements similaires. Cette procédure, ne prend effet que pour les organismes de crédits ou auprès des créanciers obligataires.

 

 

 

Learn More
L’investissement immobilier au service de la défiscalisation Commentaires fermés sur L’investissement immobilier au service de la défiscalisation

L’investissement immobilier au service de la défiscalisation

Posted by on Oct 16, 2016 in Économie

La France dispose d’une législation fiscale qui permet aux professionnels comme aux particuliers de bénéficier d’une opportunité de bénéficier de réductions de leurs impôts en investissant dans plusieurs domaines. La défiscalisation représente ainsi une procédure de capitalisation des impôts qui aide le contribuable à investir dans un patrimoine qu’il gère par la suite.  De nombreux économistes comme Thierry Weinberg, le patron de Double V Conseil , ont adopté cet outil pour consolider les efforts des ménages et entreprises en termes d’optimisation des dépenses fiscales qui constituent une lourde charge à leur compte.

Pourquoi s’inscrire dans une défiscalisation ?

intro-defiscalisation

Tout simplement, la défiscalisation immobilière est le placement de l’argent dans un bien immobilier à travers une réduction d’impôts. Le montant de la remise est identifié selon le dispositif choisi : en France, il existe une panoplie de lois qui organisent cette procédure. Ce type d’investissement est ouvert à tous les contribuables qui veulent profiter des multiples avantages offerts par ce dispositif.

En effet, la défiscalisation permet au contribuable de réduire ses impôts tout en constituant un patrimoine immobilier à son entière propriété. Pour les ménages, il s’agit également d’un gage de garantie d’une retraite plus aisée avec la possibilité de louer son bien immobilier. En cas de décès, la famille du contribuable n’aura pas à se faire un souci de cet investissement puisque l’assurance décès prendra le relais des remboursements restants à la charge du défunt.

Étant un enjeu capital dans le développement de l’économie national, comme l’a bien expliqué Mr Weinberg dans cet article , la fiscalité peut aider le contribuable français à arrondir ses fins de mois, à se garantir une assurance pour son futur et à contribuer à la dynamique économique nationale en créant de la valeur ajoutée.

A combien est plafonnée la défiscalisation ?

calculatrice

L’Assemblé national et la Sénat ont adopté lors du vote de la Loi de Finances 2015 un système fiscal qui établit un plafond spécifique à chaque dispositif de défiscalisation immobilière disponible. Ainsi, chaque loi dispose de ses propres régimes, mais généralement les avantages cumulés d’un dispositif quelconque ne doivent pas dépasser les 10000 euros par an, à défaut des investissements dans la loi Pinel Outre-Mer et la loi Girardin où le plafond annuel est mesuré à 18000 euros.

L’évolution de ce plafonnement dépend de la conjoncture économique nationale, de l’état des finances publiques et des stratégies de développement. Il est, par contre, applicable à toutes les compositions de foyers et à tous les montants de revenus imposables.

 

Learn More